Paged'accueil
 DesOGM dans votre assiète
 
20.11.1999
Bruxelles
20.11.1999
Liège
20.11.1999
Namur
 
Janvier2000
Alertemétro...
1.Un CAGE...
 2.Chronologie
 
20.11.1999
Arlon
20.11.1999
Brugge
20.11.1999
Tournai
 
1avril 2000 
Dupoisson...

4 mars 2000
 

Action dans un supermarchéà Liège


"Un"commando" anti-OGM sème la pagaille dans un GB de Liège",Le Matin, 6 mars 2000.

COMMUNIQUE DE PRESSE
 

Notre vie, leur argent

Action de sensibilisationdans une grande surface liégeoise



Le samedi 4 mars, le CAGE organisera unétiquetage dans une grande surface. Nous marquerons notre refusdes OGM à l’aide d’autocollants oranges  “Risque d’OGM”.

Pourquoi refuser les OGM ?

  • Parce que personne n’en veut et qu’il n’ya rien à perdre à n’en pas vouloir..
  • La technologie génique est impréciseet ses résultats sont imprévisibles.
  • Les risques sont importants et les effetsirréversibles.
  • Pour l’environnement: des mauvaises herbessuper-tolérantes et des “super-accidents”, une perte de la biodiversitéet une rupture des équilibres naturels.
  • Pour la santé: de nouvelles toxineset des allergènes dans notre alimentation, des maladies plus virulenteset des bactéries résistantes aux antibiotiques.
  • Les OGM peuvent augmenter la souffrance animale.
  • Les OGM menacent l’existence de l’agriculturebiologique.
  • Enfin, les OGM sont l’une des armes par lesquellesquelques groupes agro-industriels tentent de dicter leur loi aux paysansdu Nord comme du Sud et s’accaparent les ressources alimentaires mondiales.


Où trouve-t-on des OGM ?
Aux Etats-Unis, 40% des surfaces de sojacultivées sont des OGM. Prés de 60% du soja utiliséen Europe provient de ce pays. Ce soja entre dans la fabrication des farinesanimales mais aussi dans la composition de près de 30.000 produitsalimentaires sur notre continent. Tout les produits qui contiennent desdérivés du soja et du maïs (farines, protéines,amidon, huiles, lécithine, maltodextrine, sirop de glucose, dextrose,etc.) sont susceptibles de contenir des OGM (environ 60% des produits).La plupart des animaux de nos élevages sont nourrit avec des OGM(en particulier la volaille élevée en batterie). Un fabricantcomme Unilever, particulièrement cynique, classe les pays suivantleur “sensibilité” à la consommation d’OGM. Le consommateurbelge serait, prétendent-ils, “indifférent” à cettequestion. Dès lors, ils continuent à produire des alimentscontenant des OGM pour le marché belge... D’autres (tel Master Foods,lié à la multinationale Mars Corporation) adoptent un doublediscours, affirmant sans réserve devant les caméras n’avoirrecours qu’à du soja issu de récoltes conventionnelles (nonOGM) mais osant seulement répondre par courrier: “nous ESSAYONSd’acheter tous nos ingrédients provenant de récoltes conventionnelles”.Aucun producteur n’a jusqu’ici adopté une position claire et contrôlable(mentionnant notamment la liste de ses fournisseurs) qui permette de vérifierl’absence d’OGM dans l’ensemble de sa filière. De ce fait, les distributeursne peuvent pas garantir l’absence d’OGM dans leurs produits (Delhaize pasplus que les autres, malgré sa campagne publicitaire tapageuse)et n’essayent pas même de le faire pour la viande...
 

Que voulons-nous ?

  • Un moratoire sur la commercialisation desOGM dans le secteur agricole (y compris dans l’alimentation animale) etsur la dissémination de tous les OGM dans l’environnement.
  • La proclamation  sollenelle d’un nouveaudroit de l’homme: le droit sur le vivant et les ressources génétiquesen tant que bien commun de l’humanité, inappropriable par natureet par quelque moyen que ce soit.
  • Le maintien et la valorisation d’une agriculturepaysanne et d’une production de qualité.
  • Le développement d’une recherche publiqueindépendante et orientée vers les besoins de la société.
Pourquoi des autocollants ?
Appliqués sur les produits contaminés,ils nous permettent de nous opposer au fait accompli organisé parle secteur de l’agri-business, ils mettent en cause la responsabilitédes sociétés qui en inondent les rayons, ils avertissentles autres consommateurs et, parfois, ils  nous donnent l’occasionde discuter avec le personnel et les gérants.
 

Rendez-vous médias: samedi 4 marsà 14H00 au centre culturel Barricade, 19 rue Pierreuse, 4000 Liègeou nous contacter. Intervention vers 16h00. Point presse après l’action.

Nos prochains rendez-vous: (d’autres actionslocales sont prévues plusieurs fois par mois)

  • 1 avril: “Du pois(s)on dans les fraises !Si seulement ce n’était que le 1er avril.”Journée nationaled’action dans les supermarchés.
  • 7 mai:  “La récolte gronde” Pique-niquede réflexion, de rencontre et protestation à l’occasion dulancement d’une nouvelle saison de contamination de notre environnement.

Tractdu 4 mars (PDF)


Nourriture contaminée:

Zone de risques 

sociaux, sanitaires et

environnementaux

Risque d’O.G.M.
Organismes GénétiquementModifiés

Notre vie, leur argent



Pourquoi refuser les OGM ?

  • Parce que personne n’en veut et qu’iln’y a rien à perdre à n’en pas vouloir..
  • La technologie génique estimprécise et ses résultats sont imprévisibles.
  • Les risques sont importants et leseffets irréversibles.
  • Pour l’environnement: des mauvaisesherbes super-tolérantes et des “super-accidents”, une perte de labiodiversité et une rupture des équilibres naturels. 
  • Pour la santé: de nouvellestoxines et des allergènes dans notre alimentation, des maladiesplus virulentes et des bactéries résistantes aux antibiotiques. 
  • Les OGM peuvent augmenter la souffranceanimale.
  • Les OGM menacent l’existence de l’agriculturebiologique.
  • Enfin, les OGM sont l’une des armespar lesquelles quelques groupes agro-industriels tentent de dicter leurloi aux paysans du Nord comme du Sud et s’accaparent les ressources alimentairesmondiales.

  •  

     

    Où trouve-t-on des OGM ?
    Aux Etats-Unis, 40% des surfacesde soja cultivées sont des OGM. Prés de 60% du soja utiliséen Europe provient de ce pays. Ce soja entre dans la fabrication des farinesanimales mais aussi dans la composition de près de 30.000 produitsalimentaires sur notre continent. Tout les produits qui contiennent desdérivés du soja et du maïs (farines, protéines,amidon, huiles, lécithine, maltodextrine, sirop de glucose, dextrose,etc.) sont susceptibles de contenir des OGM (environ 60% des produits).La plupart des animaux de nos élevages sont nourrit avec des OGM(en particulier la volaille élevée en batterie). Un fabricantcomme Unilever, particulièrement cynique, classe les pays suivantleur “sensibilité” à la consommation d’OGM. Le consommateurbelge serait, prétendent-ils, “indifférent” à cettequestion. Dès lors, ils continuent à produire des alimentscontenant des OGM pour le marché belge... D’autres (tel Master Foods,lié à la multinationale Mars Corporation) adoptent un doublediscours, affirmant sans réserve devant les caméras n’avoirrecours qu’à du soja issu de récoltes conventionnelles (nonOGM) mais osant seulement répondre par courrier: “nous ESSAYONSd’acheter tous nos ingrédients provenant de récoltes conventionnelles”. Aucun producteur n’a jusqu’ici adopté une position claire et contrôlable(mentionnant notamment la liste de ses fournisseurs) qui permette de vérifierl’absence d’OGM dans l’ensemble de sa filière. De ce fait, les distributeursne peuvent pas garantir l’absence d’OGM dans leurs produits (Delhaize pasplus que les autres, malgré sa campagne publicitaire tapageuse)et n’essayent pas même de le faire pour la viande...

    Pourquoi des autocollants ?

    Appliqués sur les produits contaminés,ils nous permettent de nous opposer au fait accompli organisé parle secteur de l’agri-business, ils mettent en cause la responsabilitédes sociétés qui en inondent les rayons, ils avertissentles autres consommateurs et, parfois, ils  nous donnent l’occasionde discuter avec le personnel et les gérants.
     
     

    Etiquetons ensemble aujourd’hui, pour que rienne doive l’être demain!

     

     
    DesOGM dans votre assiète
     
     
    Paged'accueil
      
    20.11.1999
    Bruxelles
    20.11.1999
    Liège
    20.11.1999
    Namur
     
    Janvier2000
    Alertemétro...
    2.Chronologie
     
     
    1.Un CAGE...
      
    20.11.1999
    Arlon
    20.11.1999
    Brugge
    20.11.1999
    Tournai
     
    1avril 2000 
    Dupoisson...